start

Auto Link 4
Thingsplugin-autotooltip__default plugin-autotooltip_bigdfgdfgdf vvvvvvvvvvvvvvvvvv

[Image name: 04_paper_sketches]

----------

“”

He said and moved on.

----------

Abbreviation Tooltip Plugin https://www.dokuwiki.org/plugin:abbr conf/acronyms.conf

Ne marche pas sur Android

ACL ddd frfrfrfrf vvv [Image name: Dessin Wolinsky] hhh nnnnnnnnnnnnnnnnnnnn [yyyyyyyyyyyyy]

fgdf

fdgdfgdfgdfggfdfgThis is the linked text on the page.


vvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv
www.w3schools.com_howto_img_snow.jpg 1515p.synology.me_web_images_publicsas_vaches-dans-tronc.jpg
lf lm
http://elsenews.com/doku.php/qq
http://elsenews.com/doku.php/qq2
http://elsenews.com/doku.php/embedover


News Révélatrices Us & Coutumes
ID For Business Monnaie & Dette
Cercle Études & Prospectives






Slider :
toto toto * * * toto


Citations : Je pense que nous devrions le faire

Jean-Paul ⇒ Jean-Paul ⇒ Non nous ne devrions pas
Eh bien, je pense que si
Vraiment ?
Oui !
Alors faisons-le !

xcvdswcdxfdsfsdfsdfs



ezgifmaker ne marche pas cfgdfggdfgfdgdfgdg



EN DIRECT - Attentat de Rambouillet : les nouvelles révélations du procureur antiterroriste ATTENTAT - Le procureur antiterroriste Jean-François Ricard a donné de nouveaux éléments ce dimanche sur le profil et la radicalisation de Jamel Gorchene, le tueur du commissariat de Rambouillet. Cinq personnes sont désormais en garde à vue. Voici les dernières informations. La rédaction de LCI - Publié aujourd’hui à 10h29, mis à jour à 12h06 Jean-François Ricard est revenu ce dimanche sur les avancées de l'enquête ouverte après l'attentat au couteau du commissariat de Rambouillet. - RADICALISATION "PEU CONTESTABLE". Selon le procureur du parquet national anti-terroriste, la radicalisation de l'auteur des faits "parait peu contestable". Toutefois, "certains troubles de la personnalité ont aussi été observés" chez l'agresseur, dont une potentielle "dépression". L'intéressé avait d'ailleurs sollicité une "consultation psychiatrique, laquelle avait donné lieu à un nouveau rendez-vous". -LES MINUTES AVANT L'ATTAQUE. L'agresseur a été vu pour la première fois, vendredi à 12h48, se dirigeant vers une salle de prière provisoire -Il est arrivé, à pied, à proximité du commissariat de police à 14h19, muni d'un sac et de son téléphone portable. Il a ensuite multiplié les allers-retours devant le bâtiment avant de passer à l'acte. -Au moment de l'agression, il a couru vers la victime en criant "Allah akhbar", lui assénant deux coups de couteau "à l'abdomen" puis "à la gorge". -Selon le téléphone retrouvé sur les lieux du crime, l'agresseur a consulté des vidéos "glorifiant le martyre et le jihad immédiatement avant son acte". Un coran a également été retrouvé dans ses effets personnels. -L'assaillant était, comme pressenti, "inconnu des services de renseignement". Son "casier judiciaire ne fait état d'aucune condamnation". - UNE CINQUIÈME PERSONNE EN GARDE A VUE. Dans le cadre de l'enquête, une cinquième personne a été placée en garde-à-vue ce dimanche. Il s'agit d'un "autre cousin" du meurtrier. Jean-François Ricard est revenu ce dimanche sur les avancées de l'enquête ouverte après l'attentat au couteau du commissariat de Rambouillet. - RADICALISATION "PEU CONTESTABLE". Selon le procureur du parquet national anti-terroriste, la radicalisation de l'auteur des faits "parait peu contestable". Toutefois, "certains troubles de la personnalité ont aussi été observés" chez l'agresseur, dont une potentielle "dépression". L'intéressé avait d'ailleurs sollicité une "consultation psychiatrique, laquelle avait donné lieu à un nouveau rendez-vous". -LES MINUTES AVANT L'ATTAQUE. L'agresseur a été vu pour la première fois, vendredi à 12h48, se dirigeant vers une salle de prière provisoire -Il est arrivé, à pied, à proximité du commissariat de police à 14h19, muni d'un sac et de son téléphone portable. Il a ensuite multiplié les allers-retours devant le bâtiment avant de passer à l'acte. -Au moment de l'agression, il a couru vers la victime en criant "Allah akhbar", lui assénant deux coups de couteau "à l'abdomen" puis "à la gorge". -Selon le téléphone retrouvé sur les lieux du crime, l'agresseur a consulté des vidéos "glorifiant le martyre et le jihad immédiatement avant son acte". Un coran a également été retrouvé dans ses effets personnels. -L'assaillant était, comme pressenti, "inconnu des services de renseignement". Son "casier judiciaire ne fait état d'aucune condamnation". - UNE CINQUIÈME PERSONNE EN GARDE A VUE. Dans le cadre de l'enquête, une cinquième personne a été placée en garde-à-vue ce dimanche. Il s'agit d'un "autre cousin" du meurtrier. DES TROUBLES DE LA PERSONNALITÉ "Si la radicalisation de l'individu paraît peu contestable, la présence de certains troubles de la personnalité a aussi pu être observé", indique Jean-François Ricard. Selon son père, l'auteur des faits avait adopté une "pratique rigoureuse de l'Islam", mais souffrait aussi de "certains troubles" dont une potentielle "dépression". Il avait notamment "sollicité une consultation psychiatrique, laquelle avait donné lieu à un nouveau rendez-vous", précise le procureur anti-terroriste. INCONNU DES SERVICES DE RENSEIGNEMENTS

Cette page n'existe pas encore

Vous avez suivi un lien vers une page qui n'existe pas encore. Si vos permissions sont suffisantes, vous pouvez la créer en cliquant sur « Créer cette page ».

× iphelper toolbox

you see this when javscript or css is not working correct

Untested
IP Address:
First usable:
Subnet:
Last usable:
CIDR:
Amount of usable:
Network address:
Reverse address:
Broadcast address:

start.txt · Dernière modification: 2021/05/10 13:54 par jeannot